L’amuse-danse ! | juillet 2016

mardi 19 juillet 2016

“A U”: qu’elle est verte ma “prairie”!

Traduire un titre pourquoi pas, puisqu’il est ici question de culture autrichienne avec Christian Ubl et australienne avec Kylie Walter: “Au”,Autriche ou Australie,”prairie” en allemand, quelle est la donne dans cette tendre et craquante évocation des cultures chorégraphiques sensibles à chacune de ces “nations”, étendard et drapeaux en berne ou en liesse, enroulés sur scène sur des bâtons en guise de scénographie symbolique.Elle est de blanc vêtue, il est en costume cintré, engoncé ou quelque peu entravé par la tradition; elle est pétillante, lui, plus retenu dans la rigidité ou les bonnes manières.
Ils tissent ensemble un “être ensemble” cocasse et décalé qui joue sur les codes de la danse de chacune de leurs origines et ça marche, ça chahute et ça frappe le rythme en présence d’un musicien complice, en live, Seb Martel.La valse légendaire interroge sur ses codes, les cartes d’identités culturelles en prennent leur grade; rituel, décadrage, décalage des genres pour les racines des arbres que nous ne sommes pas!CUBe association se taille la part belle et laisse un “paysage” nouveau éclore pour Gilles Clément, en aborigène efficace de la scénographie imaginaire: deux belles plantes sur scène qui poussent le bouchon jusqu’au délire discret et pesé, mesuré comme les “mille” temps d’une valse défigurée par l’humour et la distanciation.

© Fabienne Gras